Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une médecine manuelle reposant sur cinq principes établis par Andrew Taylor Still, son fondateur :

  • La structure et la fonction sont liées : chaque structure du corps a une fonction, chaque fonction entretient une structure et la structure gouverne la fonction. Par exemple : l’œil est une structure et sa fonction est la vision. Mais la forme de l’œil permet sa fonction.
  • L’homéostasie a un rôle important dans la guérison du corps après une séance : il possède une capacité à s’auto régler et à s’auto guérir.
  • Le corps est une unité qui ne peut pas être divisée.
  • La vascularisation est l’élément le plus important
  • Il faut considérer le patient et non la maladie.

C’est une méthode thérapeutique préventive et curative. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de faire une visite de contrôle annuelle afin d’éviter que le mal-être s’installe et que des compensations se créent. Les compensations sont les conséquences des dysfonctions ostéopathiques. En effet, ce sont des adaptations gestuelles et posturales qui permettent, dans un premier temps, de diminuer la douleur. A long terme, le corps s’organise autour de cette compensation et peut créer des maladies. Le but de l’ostéopathe est de rechercher les dysfonctions et de les enlever grâce à plusieurs techniques, en fonction du besoin et de la réaction de l’animal. La dysfonction se définit par une restriction de mobilité ou une perte de mobilité tissulaire dans les paramètres physiologiques de mouvement au niveau d’un élément anatomique : l’ostéopathe teste la qualité du mouvement.

 

 

Et pour les animaux ?

L’ostéopathie animale suit le même principe que celle appliquée pour les humains. Que ce soit pour un animal de compétition ou pour celui de compagnie, l’ostéopathie améliore les performances sportives et la récupération ainsi que le bien-être général de l’animal. L’ostéopathe animalier corrige les dysfonctions ostéopathiques grâce à plusieurs techniques. Elles sont choisies en fonction de la réaction de l’animal, de la dysfonction elle-même, de l’âge de l’animal et des pathologies. Pour un animal de compétition, il est conseillé de faire une visite avant le début des compétitions et en fin de saison. Pour un sénior, un suivi plus régulier est conseillé afin d’éviter que l’animal crée des compensations dues à la vieillesse de ses articulations et/ou d’autres pathologies qu’il a. L’ostéopathie permet d’améliorer son confort.

 

Pourquoi faire appel à l’ostéopathie animale ?

  • Boiterie
  • Arthrose
  • Changement de comportement
  • Difficulté à se déplacer et à engager les membres
  • Difficulté au travail du cheval (incurvation, souplesse, changement de pied…)
  • Suivi sportif
  • Post-opératoire
  • Préventif